Imprimer

Simplification et Optimisation

Note utilisateur:  / 4
MauvaisTrès bien 

Projet S&O (Simplification et Optimisation) où en est-on ?

Des informations précises ont été fournies au Comité d’Entreprise Européen fin mai 2014. Sur toute l’Europe plus de 500 postes sont touchés. En France 86 postes seraient concernés dans l’UES et chez SAP Labs : 23 postes en GCO ; 19 postes en GFA ; 4 postes en OCEO , 19 postes en P&I , 16 postes en SQS , 5 postes en HR. Mais d’autres fonctions sont supposées être également concernées sans que le nombre de postes ait été communiqué. C’est le cas du Field Services (conseil) et du controlling.

 

Tout ceci laisse supposer que le projet est en passe d’être exécuté. Mais la direction de SAP France prétend que le nombre de postes n’est pas « finalisé » et que ces chiffres seraient encore aujourd’hui « indicatifs ». Ceci relève du double langage. D’une part la direction SAP indique dans les journaux et au CEE des licenciements à venir, d’autre part la direction en France se déclare incapable de donner des informations claires avant septembre. On voit mal cependant, comment elle pourrait faire l’économie d’un PSE.

 

Cela relève aussi d’un processus déloyal. Alors que la direction affirme le caractère purement indicatif des suppressions, des « managers » annoncent déjà aux salariés que leurs postes seront supprimés. Soit leurs déclarations sont inexactes (que fait la direction pour les démentir ?) ; soit leurs déclarations traduisent en actes la plus mauvaise foi de la direction de  SAP France.

 

Ce mode de fonctionnement est enfin attentatoire au bon fonctionnement du CE et des représentants du personnel. C’est parce que depuis des années le CE ne fait pas respecter ses droits que la direction peut s’autoriser ce genre de pratique. Les salariés concernés, mis devant le fait accompli, ont alors peu de marge de manœuvre, hors le contentieux.